top of page

Les Cycles

de Recherche 

Dramaturgie et Création

Le travail de création et d’écriture théâtrale de La Vie Grande s’organise en Cycles de Recherche Dramaturgie et Création qui mêlent documentation active en sciences humaines et sociales, plongée dans la littérature et la pop-culture, récoltes de paroles, découvertes de dramaturgies plurielles (danse, cirque, vidéo…), expérimentations auprès des publics en ateliers et explorations au plateau avec des interprètes. 

Nos spectacles peuvent être joués en salles mais aussi extérieur et lieux non dédiés.

CYCLE GENRE/S

À l’heure des révolutions féministes et numériques en action depuis 2016, que certains considèrent déjà comme la quatrième vague des luttes pour la défense des droits des femmes et des personnes LGBTQIA+, comment l’espace et la langue théâtrale peuvent-il s’emparer de façon novatrice de ces enjeux et inventer des narrations, poétiques et représentations idoines ?

 

Comment, alors que le geste d’écriture, de mise en scène et de direction artistique relève d’un système d’auto-légitimation intrinsèquement patriarcal et hétérocentré, s’approprier un female gaze ou other gaze pour amener au plateau de nouveaux points de vue et perspectives ?

Enfin, alors que les féminismes contemporains clivent et agacent certaines branches de la population et autant qu’ils en enthousiasment et fédèrent d’autres, comment créer un chemin pour l’écoute et la réception artistique pour l’ensemble des spectateurs et spectatrices, par le prisme de la nécessité et de l’esthétique, en deçà des perspectives militantes ?  

C’est animées par ces questions que nous avons co-conçu d’une part On ne nait pas femme de Lillah Vial, spectacle immersif et participatif dans les salles de classe retraçant l’histoire du féminisme et les stéréotypes de genre à destination des collégien.nes et Ceci est mon corps de Agathe Charnet, spectacle tout public questionnant l’histoire du corps d’une personne assignée femme de trente ans, l’injonction à l’hétérosexualité et la visibilité lesbienne. 

CYCLE HABITER LE MONDE

« Construire des Cabanes, imaginer des façons de vivre dans un monde abimé »

 

Avec cette phrase de l’essayiste Marielle Macé comme premier ancrage, nous nous lançons, à partir de la saison 2022-2023, dans un Cycle de Recherche Dramaturgie et Création autour du et des vivant.e.s qui peuplent nos écosystèmes. 

Alors que la sixième extinction massive des espèces et que les réalités du réchauffement climatique nous frappent de plein fouet, nous ressentons la nécessité profonde d’apporter, à notre modeste échelle, une réponse dramaturgique et théâtrale dans l’espace mental des spectateurs et spectatrices.

 

Nous souhaitons tenter de créer des narrations qui ouvriraient les imaginaires à des possibles, à une mise en fiction de la catastrophe qui ne ferait pas fi de la gravité du constat et mais qui oeuvrerait aussi à une poursuite collective des récits communs et à la fertilité des utopies.

Dans le cadre de ces écritures et dans une volonté d’aborder de front l’anthropocentrisme, nous portons une attention toute particulières aux vivant.e.s qui nous entourent, qu’ils soient d’origines animales, minérales ou végétales et essayons, dans la lignée des penseurs du vivant comme Corinne Morel-Darleux, Vinciane Desprets ou Baptiste Morizot, d’envisager nos relations non pas à côtés de leurs existences mais bel et bien, avec. 

 

En partant à la rencontre d’une centaine d’enfants et en interrogeant leur lien au vivant lors d’ateliers dans le cadre scolaire Lillah Vial a écrit le spectacle jeune public immersif in situ La Nuit Sans Fin (création 2022-2023). De son côté, Agathe Charnet prépare pour 2024 le spectacle Nous Etions La Forêt à partir d'une série d’explorations, de récoltes de paroles et d’observations, dans les forêts françaises et européennes à la rencontre de ceux et celles qui les peuplent. 

La Vie Grande_Soleil transition.png

Ceci est mon corps

Agathe Charnet (version salle et extérieur)

À partir de 15 ans

Ceci est mon corps_La Vie Grande.jpg
Pastille Tout public.png

« Cette histoire c’est fou, c’est comme une boule à facettes. Plus on la tourne, plus il y a de reflets de soi-même diffractés dans les petits miroirs déformants. Cette histoire, c’est fou, c’est qu’une question de perspective »

Quand elle était enfant, c’est sûr, elle n’était ni vraiment petit garçon, ni résolument petite fille.

Elle était chevale sauvage.
Puis, à huit ans, elle s’est prise pour Esmeralda dans le Bossu de Notre- Dame et à neuf, elle est tombée amoureuse d’une enfant de choeur. Elle a appris, en cinquième, qu’il ne faut jamais prononcer à voix haute dans la cour de récréation le mot « gouine » et au lycée que l’orgasme ne ressemble pas à ce qui est raconté dans le supplément d’été « spécial sexe » de Elle Magazine. Un jour, elle a lu Belle du Seigneur et elle s’est dit que c’était ça. L’Amour. 

La Vie Grande_Soleil 2.png

À la frontière de la pop-culture, de l’auto-fiction et de la sociologie du genre, Ceci est mon corps est une enquête menée avec fougue, intensité et drôlerie par deux interprètes pour relater l’histoire du corps d’une femme née dans les années 1990. Parcourir les désirs, les violences, les joies et les aspérités qui le traversent. Découvrir aussi ce qui surgit, à l’orée de la trentaine, quand ce corps devient un corps lesbien.

La Vie Grande_Soleil 2.png

Ceci est mon corps est publié dans la collection l’Oeil du Prince aux éditions de la Librairie Théâtrale (parution septembre 2022). Le texte est lauréat de la Bourse Beaumarchais SACD 2020, de l’Aide à la création ARTCENA 2022. Il a été accompagné par le Collectif A Mots Découverts et repéré par le Comité de Lecture du Théâtre des Quartiers d’Ivry et la Comédie de Caen

Ceci est mon corps Teaser La Vie Grande.png

Générique

Texte et mise en scène : Agathe Charnet
Interprétation : Virgile - L. Leclerc, Lillah Vial 
Régie son et vidéo : Etienne Bluteau en alternance avec Deborah Dupont
Dramaturgie : Anna Colléoc,
Costumes : Suzanne Devaux,

Chargée de production : Laetitia Fabaron
Création lumière : Mathilde Domarle,
Création sonore : Karine Dumont,
Scénographie : Anouk Maugein,
Stagiaire mise en scène Maïlys Potel,
Régie lumière (en alternance) : Jessica Tournebize,
Chorégraphie : Cécile Zanibelli,

Régisseuse vidéaste : Edith Biscaro.

COPRODUCTION :

Ville de Grand-Quevilly, Le Quai des Arts (Argentan), Le Rayon Vert - Scène conventionnée d'intérêt national Art en Territoire (Saint Valery-en-Caux), Théâtre Juliobona (Lillebonne), La Halle O Grains (Ville de Bayeux).

PARTENAIRES ET SOUTIENS :

Ville du Havre, Région Normandie, DRAC Normandie, ODIA Normandie, Département de la Seine-Maritime, le CENTQUATRE-PARIS, La Loge (Paris), Théâtre de l’Étincelle (Rouen), Théâtre des Bains Douches (Le Havre), La Manekine - Scène intermédiaire des Hauts-de-France (Pont-Sainte-Maxence), Le Petit Théâtre de la Bouloie (Besançon) en partenariat avec le Théâtre Universitaire de Dijon, fonds de soutien à l’insertion professionnelle de l’ENSATT, SPEDIDAM  

Revue de Presse

« Ceci est mon corps est une pièce de théâtre comme il en faudrait davantage, intime et universelle, vertigineuse et nécessaire. »

MORGANE PATIN - BULLES DE CULTURE 

« Le texte final de Ceci est mon corps (…) invite à la découverte de nouveaux territoire sensibles, à la constitution de nouveaux canons et in fine à l’écoute d’une parole urgente, parole qui ne se contente pas de la page ou du format du podcast, qui ne veut pas être cantonné à l’étiquette « militant », mais exige la scène, son langage pluriel et sensible, l’engagement physique auquel elle invite, l’interaction qu’elle promet et le retour immédiat des applaudissements (...). »

LA PARAFE

« La dernière création de la Cie La Vie Grande est un succès saisissant – poétique, puissant et politique. Un spectacle bouleversant qui vous ouvrira grand les yeux et vous retournera le cœur. »

NOÉ ROZENBLAT, ZONE CRITIQUE

« COUP DE COEUR DU OFF - Depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte. En chansons, en mouvements, comme en paroles, les deux performeur-performeuse déploient sur scène une énergie folle (Lillah Vial et Virgile-Lucie Leclerc) pour traduire ce parcours presque épique au ton d’autofiction.»EMMANUELLE BOUCHEZ, TELERAMA

 Ce spectacle est automatiquement éligible au dispositif interrégional Avis de tournées pour la saison 2023-2024
 

La Tournée 

2022 - 2023

19 novembre 2022

Festival Satellites

Théâtre de l’Etoile du Nord

Scène conventionnée, Paris

21 et 22 novembre 2022

Festival Supernova

Toulouse

 

1er février 2022

Théâtre Mansart,

Théâtre Universitaire de Dijon

Dijon

 

7 février 2022

Le Quai des Arts, Argentan

 

4 mars 2022

Salle Jean Pierre Bacri,

Conches-en-Ouches

22 juin 2022

Les Franciscaines,

Deauville

2021 - 2022

 

Du 9 au 27 Juillet 2022

Théâtre du Train Bleu,

Avignon, jours impairs  

Du 16 au 27 février 2022

Le Lavoir Moderne Parisien, Paris 

 

10 février 2022

Festival En Attendant l’Eclaircie,

Le Rayon-Vert

Scène conventionnée, Saint-Valéry-En-Caux

9 février 2022

Festival Toute Première Fois

L’Etincelle, Rouen 

8 février 2022

Festival En Attendant l’Eclaircie

Théâtre de Lisieux, Lisieux 

7 février 2022

Festival En Attendant l’Eclaircie

Théâtre des Bains Douches, Le Havre 

4 février 2022

Festival Graines de Mots

La Halle O Grains Bayeux (création)

2023 - 2024

17 Septembre 2023

Le Tangram, 

Scène nationale, Evreux

14 et 15 novembre 2023

CDN de Besançon

 

Du 22 novembre au 2 décembre 2023

Théâtre 13

Paris

 

5 décembre 2023

Jardin de Verre

Cholet

 

7 et 8 décembre 2023

La Paillette

Rennes

8 mars 2024

Service culturel de Modane

4 avril 2024

Théâtre du Château

Eu

5 avril 2024

Théâtre de Chatillon-Clamart

16 avril 2024

Centre Culturel

Gonfreville L'Orcher

Contact

Chargée de production

Laetitia Fabaron

fabaronlaetitia@gmail.com

Chargé de diffusion

Théâtre du Train Bleu - Philippe Chamaux

philippe@theatredutrainbleu.fr

CECI EST MON CORPS NOMADE

Dans une volonté de décentralisation et de réflexion autour de la 

transition énergétique nous proposons à la tournée CECI EST MON 

CORPS NOMADE, une version du spectacle sans décor - tout tient 

dans une valise ! - pouvant tourner en espaces non dédiés et 

extérieur. Cette version est suivie d'un débat avec les spectateur.ices

autour des thématiques du spectacle (féminisme,

histoire du corps dit féminin

luttes LGBTQ+)

Contact : cielaviegrande@gmail.com

Soleil transition-01.png

On ne naît pas femme

Spectacle immersif et participatif dans les salles de classe 

adressé aux jeunes entre 12 et 16 ans

 Lillah Vial

Pastille Jeune public.png

Après près de 100 représentations partout en France, ce spectacle s'affirme comme un cri de guerre et du cœur, et l’occasion d’interroger à nouveau et avec les adolescent.e.s la place des femmes françaises au XXIeme siècle et les grands enjeux de leur émancipation.

La Vie Grande_Soleil 2.png

On ne naît pas femme est un spectacle à visée pédagogique sur l’histoire des féminismes en France et la persistance des stéréotypes de genre. Les représentations ont lieu in situ, au sein des salles de classe, réfectoires, Cdi, amphithéâtres... La pièce redonne à entendre les voix de toutes ces femmes qui ont œuvré pour leur(s) liberté(s). De tous ces hommes également, qui ont lutté à leurs côtés. Femmes de pouvoir et femmes du peuple, politiques, essayistes, poétesses ou activistes révolutionnaires, toutes ont joué et jouent encore un rôle primordial dans la lutte pour l’égalité des sexes.

D’Olympe de Gouges à Louise Michel, en passant par Simone de Beauvoir, Simone Veil, Gisèle Halimi ou Virginie Despentes (et la liste n’est pas exhaustive…), les femmes qui ont marqué l’histoire française renaissent sous les yeux des spectateur.ice.s et clament les textes clefs qui ont fait évoluer le féminisme et les enjeux LGBTQ+ en France. Cette pièce est une redécouverte burlesque et dynamique d’événements historiques, de discours engagés et de sources littéraires phares.

La Vie Grande_Soleil 2.png

Chaque représentation est suivie d’un débat avec les élèves, animé par l’équipe artistique en collaboration avec le corps enseignant.

Générique

Texte et mise en scène : Lillah Vial

Interprétation (en alternance) :

Marine Bellier-Dézert,

Camille Lefrand,

Lillah Vial,

Agathe Charnet,

Carla Azoulay-Zerah.

Kessy Huebi-Martel

COPRODUCTION :

Ville de Grand Quevilly, Métropole Rouen Normandie, DRDFE Normandie

Les objectifs pédagogiques

Les actrices se déplacent parmi les spectateur.ices afin de permettre une immersion totale dans l’aventure des féminismes. Le dispositif scénographique est un appui pour les interprètes qui intègrent le public au récit. Certaines scènes reposent même sur la participation des élèves, qui deviennent à leur tour citoyen(ne)s, membres des assemblées, foule de militant(e)s. L’objectif n’est en effet pas de proposer un récit purement factuel et didactique, mais de faire résonner les paroles de personnages clefs de l’histoire afin d’encourager des spectateurs relativement jeunes à s’interroger et à remettre en perspective leur quotidien. 

INTERVENTION TYPE :

Entre 1h30 et 2h de répétition avec une douzaine de volontaires

Représentation : 45 minutes

Débat : 1h

Revue de Presse

« À ce travail d’interprétation, s’ajoute une ambition plus profonde : donner matière à débattre et créer une conscience féministe chez les plus jeunes.  »

MANON PHILIPPE, AZICKIA

« On ne naît pas femme est la nouvelle création de la Compagnie, une pièce vitaminée et pugnace sur les figures du féminisme et à destination des scolaires.  »

BULLES DE CULTURE, MORGANE PATIN

2023-2024

28 novembre: Lycée Maryse Condé, Sarcelles

7 décembre: Collège Romain Rolland Le Havre

8 décembre: Lycée Prévert Pont Audemer

11 décembre: Collège Pablo Picasso Saint etienne du Rouvray

18 décembre: Lycée Galillée Gennevilliers

19 décembre: Lycée Georges Brassens Neuchatel en Bray

21 décembre : Lycée Pablo Neruda, Dieppe

22 décembre: Lycée du Golf, Dieppe

La Tournée 

 

Mardi 23 janvier: collège de Pont à Mousson 

1er février: Collège Saint Louis, Villemomble 

11 et 12 mars : Collège Joliot Curie Le Havre 

14 mars : Collège Branly Grand Quevilly 

18 mars: Neuville les Dieppe

 

Programmation en salle, format hors les murs

8 février : Théâtre de la Bastille

2022-2023

17 septembre 2022

Journées du Matrimoine, Grand Quevilly  

21 octobre 2022

Chaslon sur Saône

12 décembre 2022

Chambéry 

5 janvier 2023

Collège de la Hève, Sainte Adresse

6 janvier 2023

Lycée du Golf, Dieppe

12 janvier 2023

Lycée du Garnier, La Ravoine

 

15 et 17 janvier 2023

Lycée Ambroise Paré, Laval

9 février 2023

Collège Rostand, Argentan 

27 février 2023

Collège Roncherolles, Bolbec

 

7 mars 2023

Lycée Prévert, Pont Audemer

 

9, 10, 13 et 21 mars 2023

Collège Mozart et Collège Delalande, Athis Mons

14 mars 2023

Collège Branly, Grand Quevilly

23 mai 2023

Collège Jean Pierre Timbaud, Bobigny

27 mars 2023

Prauthoy

18 avril 2023

Gennevilliers

 2 mai 2023

Salle des Fêtes, Evreux

12 mai 2023

Pont Audemer

15 mai 2023

Aubervilliers

17 mai 2023

Centre de Loisirs de Rouen

 

16 et 31 mai 2023

Groupe Scolaire de Villemomble

17 Juin 2023

MJC du Mont Gargan, Rouen

 2022

17 et 18 Janvier 2022

Collège Rostand, Argentan

10 et 11 mars 2022

Festival Culture D’Elles, Cherbourg

14 mars 2022

Collège Henri Wallon, Vigneux sur Seine 

16 avril 2022

Collège de la Hève, Sainte Adresse

5 et 6 mai 2022

Lycée Ambroise Paré, Laval

9 mai 2022

Collège Les Vignes du Crey, Prauthoy

24 Mai 2022

Collège Branly, Grand Quevilly

31 Mai et 1er Juin 2022

Collège Delalande, Athis Mons

 

2 Juin 2022

Lycée Porte Océane, Le Havre

 

14 Juin 2022

Collège Mozart, Athis Mons

La Vie Grande_Soleil transition.png

La nuit sans fin

Spectacle jeune public immersif et participatif dans les salles de classe

adressé aux enfants entre 7 et 11 ans

Lillah Vial

Pastille Jeune public.png

UNE FEMME 

DU FUTUR MONDE : 

« Mon histoire se passe dans un certain temps. Un temps incertain certes, mais dans pas si longtemps. »

Une croûte solidifiée autour du globe empêche désormais la pluie de couler sur la terre, devenue une étuve invivable. Le sol, brûlant, est recouvert de sable, et le soleil ne se couche plus jamais. Il fait extrêmement chaud, une chaleur étouffante, inimaginable, une chaleur comme on en connaît qu’en 2060. Tel est l’état du monde de demain.

Ce monde est réparti entre deux clans : les habitants du Sud assoiffés, et les Grands du Nord propriétaires des ultimes réserves d’eau. Un frère et une soeur du Sud, Lamis et Chen, se lancent dans une quête vers le Nord afin d’échapper à la fournaise et de demander l’asile en terre humide, dirigée par le Baron de l’eau. Ils rencontrent sur leur chemin différents personnages, tour à tour métaphores des collapsologues, des investisseurs de l’eau, des activistes écologistes… 

De nombreux passages du texte évoquent de façon poétique les alternatives possibles : la permaculture, le retour à l'agriculture traditionnelle, le champignon comme symbole de résilience... Face au système de privatisation massive et de marchandisation généralisée, Lamis et Chen deviennent des figures emblématiques des migrations futures et des victimes de l’accroissement des inégalités face aux ressources naturelles et vitales. 

La Vie Grande_Soleil 2.png

Dans cette pièce "dont vous êtes le héros", les jeunes spectateur.ices deviennent eux-mêmes acteur.ices de la pièce en encourageant les personnages de l’histoire à opter pour une voie ou une autre. Une manière ludique et créative en quadri-frontal d’envisager et d’explorer en collectif différentes formes de résilience.

La Vie Grande_Soleil 2.png

Générique

Texte et mise en scène : Lillah Vial

Interprétation : Vincent Calas, Camille Lefrand et Lillah Vial

Création musicale : Khalil Allal

Costumes : Suzanne Devaux 

COPRODUCTION :

Mairie de Grand Quevilly

Théâtre du Château de Eu

Résidence Jeunes Estivants - Région Grand Est

Dispositif Résidence Jumelage - DRAC NORMANDIE

Les ateliers d'écritures

Le projet d’écriture du texte inclut la participation d’élèves de primaire et collège, entre 8 et 12 ans. Au cours d’ateliers d’écriture et de pratique théâtrale, nous réfléchissons avec les participants aux différentes manières de surmonter la crise écologique, qu’il s’agisse de propositions réalistes ou totalement imaginaires et fantasmées. Les élèves sont alors amené.e.s à inventer plusieurs fins possibles à cette histoire. 

 

Des ateliers de pratique théâtrale sont également proposés afin d’approfondir la réflexion autour des problématiques environnementales et sociétales, et d’encourager une méditation commune autour de nouvelles manières d’être au monde.

La Tournée 

CRÉATION 2022 - 2023

Le 13 décembre à 17h30

Ecole Ribière, Grand Quevilly

17 mars: Sortie professionnelle, Tréteaux de France

28 mars: Collège de Prauthoy

20 mai : Collège Mozart, Athis Mons

17 juin : MAIF SOCIAL CLUB, Paris

14h30 - 17h

 

TOURNEE 2023-2024

Diffusion du spectacle en milieu scolaire:

  • 6 octobre 2023, Lunevillois, Grand Est

  • 4 décembre, collège Mozart Athis Mons

  • Mars 2024 (date à définir) au collège des Vignes du Crey (Prauthoy)

  • 18 et 19 avril 2024 à Bayeux, dans le cadre du festival ô Terre

Diffusion du spectacle en salle (accueil public scolaire et tout public)

  • 20 février 2024: Hall du Théâtre Hôtel de Ville, Le Havre

  • du 15 au 17 mai 2024: Théâtre l’Etoile du Nord Parisi (5 représentations)

 

La Vie Grande_Soleil transition.png

Nous Etions La Forêt

Agathe Charnet (version salle et extérieure)

VERS LA FORET_La Vie Grande.jpg
Pastille Tout public.png

DRAMATURGIE, ECRITURE ET CREATION 
2022 - 2024

NOUS ETIONS LA FORÊT est une fresque musicale du jeune XXIème siècle pour six comédien.nes qui interroge par la parole, la fiction participative et la chanson la façon dont la vulnérabilité des écosystèmes forestiers face à la catastrophe climatique raconte nos sociétés contemporaines et nos propres rapports à l’épuisement des / de nos ressources. Elle est écrite à l’issue d’une année de récolte de parole et de résidences dramaturgiques en immersion en milieu forestier effectuées en train et vélo en France et en Europe.

 

 

« Au bord du bois de la Fermette, gravitent parmi d’autres un jeune coupe de néo-ruraux croyant échapper au burn-out par le télétravail au grand air, un forestier épuisé par les assauts de la crise climatique sur l’écosystème sylvicole ou encore un.e arboriste-élagueur.se vivant en autonomie, traquant d’autres possibles par sa radicalité. Le quotidien de ceux et celles qui sont attachés, par leur travail, leur lieu de vie ou leurs affects, au bois de la Fermette se trouve bouleversé lorsque les services de la mairie annoncent vouloir y implanter un parc photovoltaïque, promesse d’un nouvel essor économique pour la commune. La Forêt devient alors tour à tour un terrain de dissensions et d’émulations hautement politiques, un catalyseur des crises qui secouent le corps social contemporain, le symbole mythologique d’un refuge fragile durablement menacé. 

Par la puissance percussive de la langue proférée, l’incursion de chansons issues du répertoire lyrique ou populaire ainsi que de compositions originales, la fiction documentée se fait progressivement fable contemporaine opératique, chant d’amour et d’adieu, cri de résistance d’une génération de jeunes adultes face à la mémoire d’un monde en voie d’extinction. » 

 

 

Nous étions la forêt se décline sous DEUX FORMES

Dans un souci de décentralisation et d’adaptation aux logiques de réduction du bilan énergétique en tournée, une FORME EN SALLE comprenant création lumière, vidéo et scénographique et une FORME HORS LES MURS tout terrain, techniquement et humainement legère pouvant se déployer en co-construction avec les lieux d’accueil en salles non équipées ou extérieurs (forêts, théâtre de verdure, festival en plein air, lieux non dédiés). 

Texte et mise en scène : 

Agathe Charnet 

Distribution : 

Léonard Bourgeois-Tacquet, Hélène Francisci, Maxime Gleizes, Virgile L. Leclerc, Catherine Otayek et Lillah Vial

Dramaturgie : Agathe Charnet et Anna Colléoc

Scénographie : Anouk Maugein et Clément Rosenberg 

Création sonore : Karine Dumont

Ecriture et composition des chansons originales  : Karine Dumont et Agathe Charnet

Création lumière : Mathilde Domarle 

Création costumes : Suzanne Devaux 

Collaboration artistique et chorégraphie : Cécile Zanibelli 

Collaboration vocale et chant : Jeanne-Sarah Deledicq 

Construction décor : Ateliers de la Comédie de Caen

Confection Décor : Maxime Denis

Administratrice  : Laëtitia Fabaron

Chargée de production : Mathilde Guéguen  

Chargée de diffusion : Anne-Sophie Boulan 

Durée prévisionnelle : 1h50 

 

PRODUCTION

Compagnie La Vie Grande (Le Havre) 

Co-production (en cours) : Réseau des Producteurs Associés de Normandie (PAN) : Le Tangram, Scène Nationale d’Evreux, Le Volcan, Scène Nationale du Havre, la Comédie de Caen, CDN de Normandie-Rouen, Le Préau-CDN de Vire, DSN-Scène Nationale de Dieppe et Théâtre Sorano, scène conventionnée Art et Création (Toulouse), Théâtre Ouvert (Paris), centre national des dramaturgies contemporaines, MAIF SOCIAL Club (Paris), Scènes et Territoires (Grand Est), Scène de Recherche de l’ENS Saclay (Saclay), La Manekine (Hauts de France), La Halle O Grains (Bayeux), L’Etincelle (Rouen), Ville de Grand Quevilly... 

Accueil en résidence (en cours) : Théâtre du Château de Eu, CDN itinérant Les Tréteaux de France, Théâtre 13, Ville de Grand Quevilly, La Halle O Grains, Théâtre Sorano, La Manekine, L’Etincelle, projet lauréat du dispositif de compagnonnage du Théâtre Gérard Philippe, CDN de Saint-Denis, Scène de Recherche de l’ENS-Saclay... 

Soutiens (en cours) : Aide à la résidence DRAC Normandie, Aide à la maquette Région Normandie, Aide à la création Région Normandie, Département Seine-Maritime, Ville du Havre, Dispositif d’insertion professionnelle de l’ENSATT, Festival Fragments (La Loge, Paris), Festival des Langues Françaises (CDN Rouen). 

Résidences d’écriture et récoltes de paroles : Bourse « Partir en Ecriture », Théâtre de la Tête Noire, Scène Conventionnée pour les Ecritures Contemporaines (Saran, Centre), Théâtre du Château d’Eu (Eu, Normandie), « Résidence Jeunes Estivants », Scènes et Territoire (Lunéville, Grand-Est), La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon Centre National pour les Ecritures de la Scène (CNES).  Ce texte est lauréat de la Bourse Découverte du Centre National du Livre (CNL) 2023

« La forêt est le chemin privilégié pour changer de relation au vivant face à la crise écologique. Elle est le milieu qui nous rappelle la condition souvent oubliée de notre être au monde »

Baptiste Morizot cité dans le Hors-Série, Philosophie Magazine, Penser comme un arbre, juin 2022

CALENDRIER DE CREATION
 

LECTURES
5 mai 2023 - Lecture au Festival des Langues Françaises, Labo Victor Hugo, CDN de Rouen 

24 mai 2023 - Lecture Festival Au Summum, Théâtre 13, Paris

10 Juin 2023 : Lecture à la MAIF SOCIAL CLUB, Paris
12 Juillet 2024  : Lecture au Festival d’Avignon au Conservatoire, avec la SACD (14h30)

ETAPES DE TRAVAIL ET CREATION 

19 et 20 octobre  2023: Festival Fragments, Le Monfort, Paris

20 novembre 2023 : Festival Fragments, Théâtre des Bains Douches avec Le Volcan, Scène Nationale du Havre 
5, 6 et 7 juin 2024 : création au Théâtre Sorano, scène conventionnée, Toulouse

 

bottom of page